Tentative #1

Officiellement sur sa carte d’identité depuis 2002, précédé de «dite» :
Paul (sans e)
Anders(contraction d’anderes en allemand qui veut dire l’autre et Andersen, les contes). 

Renommée par son film «fermons les yeux pour voir» selectionné au premier festival de film expérimental de Marseille en 2001.Publie depuis sous ce nom en livre, en film, en son.

On la trouve en 1994 dans les cours passionnants de Jean Louis Paudrat, l’art de l’Afrique Subsaharienne à l’Université Saint Charles Panthéon Sorbonnes à Paris et on la retrouve en 2000 obtenant son diplôme de l’École Nationale Supérieure de la Photographie avec une installation qui décrit déjà l’intime d’une vision.

Elle se forme au chant avec Miriam Palma Corpo della Voce, Michèle Laforest du Roy Art, à la voix acrobatique de Danièle Hors-Hagen. Au Buto-Clown avec Yumi Fujitani, au conte d’investigation avec Didier Kowarsky, se forme et entraine sa présence au plateau avec les outils de l’Art Martial Sensoriel, créés par Martine de Nardi.

Membre des 5 sans Edith – pour une meilleure visibilité de la femme poète en milieu méditerranéen – (adireplusieursfoissuruneexpir’).

Elle dirige et publie en 2010 et 2011, avec la complicité de la poète Sarah Kéryna, la revue poétique et sonore Camion.

Travaille plusieurs années avec le cipM, publie dans le Cahier du Refuge, sur Remue.net : Est-ce-que c’est du silence ? (2011) et aux Editions Fidel Anthelme X :  Faire un pont après l’autre (2014)

En 2013, dirige un chœur sur sa partition Pierre de Silence écrite lors d’un travail accompagné par Guy Reibel et publié en DVD Dessiner la Musique.

2017 rencontre, lors de la formation Théâtre d’objet et langage cinématographique, le Théâtre de Cuisine et c’est une vraie révélation : « D’un coup toutes les cordes à mon arc s’axent et de la harpe, arbalette, je peux enfin lancer ma flèche ! »